“Pentecôte”. Homélie en la chapelle saint Vincent-de-Paul à la Maison-Mère de Paris

Au Cénacle tout a commencé. Les apôtres se cachaient là. Ils avaient peur des autorités, des soldats, des voisins. Peur pour leur vie. C’est alors que le Ressuscité leur apparaît. Il passe toutes les barricades qui les protègent et leur donne sa paix. « La Paix soit avec vous ». Premier fruit de l’amour intense qui a fait traverser les rives de la mort au Christ Jésus

Transfiguration. Homélie (dimanche, 2ème Semaine de Carême – Année C) à la chapelle saint Vincent de Paul. Maison-Mère des Lazaristes. Paris

Le voici donc le Fils de la promesse, comme le confirme la voix venue de la nuée : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi, écoutez-le ». La mise en parallèle des deux récits nous autorisait à penser que Dieu, sur le Thabor, aurait renouvelé l’Alliance scellée avec Abraham.