Dimanche 5 Temps ordinaire – C (Lc 5,1-11). Méditation

Le moment est venu de se souvenir que dans l’Evangile de Jésus, il y a une force d’attraction qui n’existe pas en nous. Voici la question la plus décisive: allons-nous continuer à «faire les choses» à partir d’une Église qui perd de son pouvoir d’attraction et de sa crédibilité, ou allons-nous consacrer toute notre énergie à recouvrer l’Évangile comme seule force capable d’engendrer la foi chez les hommes et les femmes d’aujourd’hui ?

DOCUMENT SUR LA FRATERNITÉ HUMAINE POUR LA PAIX MONDIALE ET LA COEXISTENCE COMMUNE

La foi amène le croyant à voir dans l’autre un frère à soutenir et à aimer. De la foi en Dieu, qui a créé l’univers, les créatures et tous les êtres humains – égaux par Sa Miséricorde –, le croyant est appelé à exprimer cette fraternité humaine, en sauvegardant la création et tout l’univers et en soutenant chaque personne, spécialement celles qui sont le plus dans le besoin et les plus pauvres.

Les relations œcuméniques de M. Portal

Dans la recherche de l’unité des chrétiens pour laquelle nous prions cette semaine, un événement important a marqué ces temps derniers : le désir d’évêques et de fidèles anglicans de rejoindre l’Église catholique et la réponse positive de Benoît XVI. Il y a plus de 120 ans, un long travail de rapprochement avait été tenté entre catholiques et anglicans par deux hommes dont un modeste lazariste, Monsieur Fernand PORTAL, dont on aurait pu parler dans cette conjoncture ; il nous enseignait déjà une démarche œcuménique pour aujourd’hui.