Vœux du frère Lionel Azouz, CM

29 Avr 2017 | actualités, Document | 0 comments

La Paix du Christ Ressuscité fait de chacun d’eux, des témoins et des envoyés. L’expérience qu’ils vivent, qui les remet en route, debout est une expérience à partager : les voilà porteurs d’espérance !

PRESENTATION DE LIONEL AZOUZ

Nous sommes heureux de nous retrouver aujourd’hui au sanctuaire de Notre Dame de Prime Combe pour célébrer ensemble le Christ ressuscité en ce dimanche de la Miséricorde. Nous sommes invités à accompagner dans la prière Lionel AZOUZ qui prononcera ses vœux d’engagement dans la Congrégation de la Mission. Lionel que je dois vous présenter maintenant est un bon limousin puisqu’il est né à Limoges le 4 mars 1976. Avec sa maman ‘Dorette’, ici présente, bien connue des chrétiens de Limoges car impliquée dans « Foi et Lumière », le petit Lionel, blondinet, passe son enfance en compagnie de sa sœur Christelle à St Priest-sous-Aixe, un lieu magique des bords de Vienne. Il fait ensuite du scoutisme, participe à la vie de la paroisse Saint-Eloi de Limoges et rencontre le Père Jean-Yves LEBOEUF qui lui fait connaître les Lazaristes, alors implantés à Limoges. Après un temps au séminaire des Ainés d’Orléans, il s’oriente vers la Congrégation de la Mission comme frère en 2006. À Paris, il découvre les Jeunesses Mariales Vincentiennes, c’est durant cette formation qu’il est invité pour la première fois à Lunel où il est accueilli par une myriade de papillons. D’ailleurs je crois que quelques-uns de ces papillons sont venus se déposer ici aujourd’hui… Puis après l’année 2008-2009 riche en expériences et rencontres au Mexique, il fait son séminaire interne ou noviciat à Teruel en Espagne. Il est nommé à Prayssac dans le Lot où il se dévoue pleinement à la catéchèse des enfants même pendant les vacances ! Puis en 2013-2014, il sert au Centre vincentien du Berceau de St Vincent de Paul dans les Landes avant de connaître la Bonne Mère en 2015. Il semble qu’il est trouvé là, son port d’attache dans l’accompagnement des sortants de prison au sein du Secours catholique, tout en commençant une nouvelle aventure dans la cité de la Rouguière. Et au-delà de Marseille, à Lunel ou Aimargues, il continue avec grande joie d’accompagner les enfants des J M V. Le frère Yoyo les retrouve aussi à Lourdes, l’été, durant la colonie de Batsurguères comme directeur par alternance avec Béatrice MADRID. Vous le rencontrerez aussi avec sa guitare en train d’animer des célébrations, des temps de catéchèse ou sur les terrains avec les Gitans lors des pèlerinages aux Stes Maries de la Mer ou à Lourdes. Cela fait maintenant 2 ans qu’il vient régulièrement ici à Prime Combe. Il participe activement au rayonnement de ce lieu de pèlerinage avec l’équipe d’animation du sanctuaire. Je tiens tout spécialement à remercier ici toutes les personnes qui donnent de leur temps et s’activent tout au long de l’année au service de ce sanctuaire. Lionel fait son choix définitif de vivre dans la Congrégation de la Mission puisque le voilà, en ce jour, devant l’engagement de ses vœux. Faire ses vœux, dans la Congrégation de la Mission dite des Lazaristes, c’est s’engager à vie, « à la suite du Christ, Evangélisateur des pauvres », pour l’évangélisation et le service des démunis de ce monde en se perfectionnant soi-même jour après jour. Pour vivre ce projet, Lionel, va s’engager devant vous à pratiquer aussi le vœu de chasteté, alliance exclusive avec Dieu, le vœu de pauvreté, possession de Dieu avant tout autre bien matériel, le vœu d’obéissance, libre remise de sa volonté entre les mains de son Dieu par l’intermédiaire des signes donnés par ses responsables. Pour tenir dans cet engagement, il compte sur votre prière et votre aide fraternelle. Tandis qu’il prononcera ses vœux, engagez-vous à le soutenir. Merci. Et vous, jeunes qui l’entourez et l’estimez, posez-vous la question du sens de votre vie. Avez-vous planté Jésus-Christ en son cœur et dans le vôtre ? Quel est votre projet chrétien ? Où en êtes-vous de votre questionnement à suivre le Christ au plus près ? Rappelez-vous que Dieu ne vous abandonnera jamais. Ceux qui connaissent Lionel, bientôt frère de la Mission, reconnaîtront que son compagnonnage en est d’autant plus agréable et souriant, quand les douleurs qu’il supporte avec courage, le laissent tranquille. Puisse-t-il jouir d’une meilleure santé pour mieux servir encore ! Il nous apporte ses talents et sa force, ses qualités pratiques et souvent astucieuses. Vous connaissez tous sa passion débordante pour la sonorisation. Demandons au Seigneur de recevoir sa bonne volonté, son désir réel de donner sa vie pour que les plus petits de ce monde apprennent à connaître celui qui est mort et ressuscité pour tous, Jésus-Christ Notre-Seigneur ! En ce dimanche de la Miséricorde que Dieu lui ouvre largement son cœur. A toutes et à tous, Joie et Lumière, sur votre route tandis que Lionel prend la sienne.

HOMÉLIE POUR LES VOEUX DE LIONEL

Nous voici 8 jours après la 1ère annonce de la Résurrection et aujourd’hui prend fin le jour de Pâques. Notre rassemblement de ce matin est à l’image de celui des disciples de l’Evangile et parmi nous, il y a probablement des ‘Thomas’ qui étaient absents la semaine dernière ! peut-être ont-ils besoin, comme Thomas, de toucher le Christ ressuscité pour croire en lui ou de se laisser toucher par Lui ; pour Thomas, la parole des autres disciples, sa communauté de base, n’a pas suffi pour qu’il adhère à leur parole de foi, qu’il la fasse sienne. Son acte de foi est sorti du plus profond de lui quand il a vu le Christ, quand il a fait l’expérience de sa Présence, marquée par les traces de la Passion : ‘Mon Seigneur et mon Dieu’ ! Si elle est vécue en Eglise, l’expérience du Ressuscité reste personnelle. Son doute, ses questions nous ont valu le 1er acte de foi au sein de la communauté réunie. La présence du Ressuscité est surtout expérimentée dans le cadre d’une rencontre communautaire, en Eglise. La reconnaissance du Ressuscité se fait dans une rencontre face à face. Ce qui est vrai pour nous ce matin. Il y a d’abord ‘JE crois’ (Vigile Pascale) qui devient ‘NOUS croyons’. Ce mouvement est important. Les disciples de Jésus ont pris cette habitude de se réunir chaque semaine, dans leur propre maison, soit chez l’un, soit chez l’autre. Ils s’accueillent à tour de rôle : ils accueillent des nouveaux membres ; ils constatent des départs, de ceux qui quittent le groupe, qui abandonnent la foi. Dans ces temps de persécutions, il n’est pas toujours facile de tenir bon à la suite du Christ ; on a peur. On verrouille les portes. Le dimanche, 1er jour de la semaine, est un commencement, un départ plein d’espérance. Ce commencement se fonde sur la Parole de Jésus qui est une parole de Paix qui ouvre à l’espérance et à la Joie. Jésus, par sa présence, brise les murs de sécurité derrière lesquels les disciples d’hier et d’aujourd’hui se barricadent pour se protéger ; Jésus ouvre des passages dans nos fermetures à la Grâce, à son Souffle. Il est là et il donne la Paix : la confiance revient ; les cœurs et les consciences sont apaisés ; la Paix permet à chacun de se reconnaître proches, comme des frères ; des frères blessés certes mais non écrasés, des frères meurtris, déçus mais non éteints, des frères désorientés, désespérés mais qui se laissent touchés par la Présence, par la Grâce ! La Paix remet en mouvement les disciples, elle les fait sortir à la rencontre des autres, dehors auprès de ceux qui peuvent être hostiles mais qui sont aussi en attente. La Paix du Christ Ressuscité fait de chacun d’eux, des témoins et des envoyés. L’expérience qu’ils vivent, qui les remet en route, debout est une expérience à partager : les voilà porteurs d’espérance ! La vie commence à circuler entre eux et la joie commence à les envahir, la peur à disparaître. Les voilà plus légers, plus forts pour affronter l’extérieur et y déposer une étincelle d’espérance. Ils reprennent souffle dans Celui du Ressuscité !

Ce récit de la 1ère communauté de chrétiens rejoint ton expérience Lionel. Un jour, tu as rencontré des témoins qui ont éveillé quelque chose en toi et qui t’a mis en route. Tu as cheminé, tu as été traversé par des moments de doutes, de peurs ; tu as vécu des moments de sorties, connu des avancées vécues avec assurance, avec foi. Tu as vécu dans des communautés humaines à commencer par ta famille et tu as rejoint une communauté de croyants avec qui tu as cheminé. L’expérience du Ressuscité, tu l’as expérimenté au sein de ces croyants ; elle a été mise à l’épreuve comme pour fortifier tes pas à la suite du Christ, comme pour affermir ton choix à le suivre en te donnant totalement à Lui. Au fur et à mesure que t’es enraciné en Christ, en ces communautés humaines et chrétiennes, tu t’es épanoui, la confiance est venue, la joie a habité ton cœur. Aujourd’hui, tu fais un autre pas. Tu mises vraiment sur la confiance. Tu crois en la vie. Et tu veux témoigner que ce choix rend heureux. Profondément. Par ton engagement définitif à suivre le Christ Evangélisateur des Pauvres au sein de la Congrégation de la Mission, tu deviens témoin. Tu reconnais que le Christ servi et aimé comble une vie, l’épanouit et tu veux le dire à ceux que tu as invité, à tous les autres que tu rencontres sur tes chemins quotidiens. Tu acceptes d’être un envoyé au cœur de ce monde, tel qu’il est, que tu peux le connaître pour l’aimer, et avoir un regard positif sur lui. Envoyé dans ce monde, plus précisément à Marseille au sein de la cité de la Rouguière pour y apporter la Joie et la Paix du Ressuscité, pour y être porteur, avec d’autres, tes confrères, d’espérance. Tu nous dis que tu n’as pas peur d’aller à la rencontre de l’autre, avec ce qu’il est pour faire du lien, mettre en lien. Tu es envoyé auprès des Jeunesses Mariales Vincentiennes qui t’ont donné la vie, qui te rendent heureux, qui t’invitent à sortir encore pour témoigner ailleurs. Tu es envoyé avec le Secours Catholique pour accueillir et écouter ces personnes en souffrance, qui sont ébranlées dans leurs liens familiaux, sociaux. Jésus est là, présent. Il te donne sa Paix et te donne son Souffle de vie. Laisse toi guider par ce souffle et entraine dans ce mouvement, ceux qui attendent ton passage parmi eux, chez eux. Amen !

Les vœux de Lionel

En ce dimanche 23 avril, dans le cadre merveilleux de Prime Combe, au cœur de la Garrigue, sous un soleil resplendissant, une centaine de personnes se retrouvent pour vivre et célébrer ensemble l’eucharistie au cours de laquelle, notre Frère Lionel AZOUZ a prononcé ses vœux. La célébration était animée par des responsables et jeunes membres de la JMV ; certains jouaient pour la 1ère fois en public. Lionel les y avait bien préparé ! Lui-même a accompagné les chants à la guitare, notamment ‘St Vincent, toi l’ami’. La célébration présidée par le Visiteur, entouré de plusieurs confrères dont la communauté de Lionel, de l’aumônier du Secours Catholique de Marseille. Etaient présents aussi les Frères Bernard TARDY et Célestin FARCAS. La maman de Lionel était venue accompagnée de membres de la famille. Parmi les invités, plusieurs membres de la JMV de LUNEL, d’AYMARGUES, y compris la Présidente nationale, une délégation du Secours Catholique de Marseille dont le président, une délégation des Gens du Voyage venue d’Alès, les paroissiens avec la présence d’enfants et la communauté des moines. Belle assemblée pour un bel engagement au sein de la Congrégation. Après avoir été nourri de l’Eucharistie, tout le monde s’est retrouvé à l’ombre des arbres pour boire l’apéritif et écouter le témoignage des différents groupes présents. Puis se fut autour d’un repas frugal que nous nous sommes retrouvés pour continuer à faire connaissance dans une ambiance chaleureuse et fraternelle. La joie habitait chacun et c’est avec elle, que chacun est reparti, heureux de ce temps fort vécu en Eglise, dans la simplicité et la ferveur.

Christian MAUVAIS, CM 🔸

P. Christian Mauvais, cm

P. Christian Mauvais, cm

Visiteur Province de France.

Par ton engagement définitif à suivre le Christ Evangélisateur des Pauvres au sein de la Congrégation de la Mission, tu deviens témoin. Tu reconnais que le Christ servi et aimé comble une vie, l’épanouit et tu veux le dire à ceux que tu as invité, à tous les autres que tu rencontres sur tes chemins quotidiens.