1er Rencontre des Responsables de la Pastorale des Vocations. “Vers une nouvelle culture des Vocations”. Paris, 19 Novembre – 1er Décembre 2018. DOCUMENT FINAL

Les participants à la première Rencontre Internationale des Promoteurs des Vocations, réunis entre le 19 novembre et le 1er Décembre 2018 dans les locaux du CIF à la Maison-Mère de Paris, ont partagé la joie missionnaire de leur vocation Vincentienne dans cet espace de formation et de réflexion.

Session UAC – Union Apostolique du Clergé à CHEVILLY-LARUE. Thème : “La diversité des prêtres au service d’un diocèse”. Témoignage d’un missionnaire Lazariste en France

Dans cette petite trajectoire personnelle, j’ai montré combien nos histoires sont des histoires de migration. Moi-même je m’identifie comme tel ; je peux dire avec fierté « Mon père était un Araméen errant » ou « vagabond, égaré », selon les traductions (Deut. 26,5) et je comprends que le pape François soit si sensible à la question des migrants.

Petite visite de notre dévotion à Marie

Mettons-nous quelques instants à la place d’une mère. Celle-ci apprécierait elle d’entendre à longueur de journée son enfant dire qu’il est nul, qu’il n’est pas à la hauteur, qu’il n’est bon à rien etc. ? car ce « pauvres pécheurs » dit principalement nos incapacités à relever le défi de vivre comme Dieu nous le demande. Cette mère ne se désolerait-elle pas de ne voir aucune avancée de l’enfant ? Ne serait-ce pas lui laisser comprendre qu’elle n’est pas une bonne mère puisque nous ne sommes capables de rien ?

Lettre du Supérieur Général pour le temps de l’Avent. A tous les membres de la Congrégation de la Mission

Dans ma première lettre pour la fête de saint Vincent, il y a deux ans, je vous ai écrit à propos de saint Vincent de Paul, mystique de la Charité. Lorsque nous réfléchissons sur saint Vincent en tant que mystique de la Charité et que nous essayons de suivre son exemple à cet égard, nous devons nous rappeler qu’il n’était pas un mystique au sens courant du terme, tel que l’Eglise le décrit habituellement.

Avec les Artisans de la Fête

Aumônier, « passeur d’espérance », mon rôle est de faire le lien entre ce monde des forains et l’Église. Les Artisans de la Fête ont leur vie marquée par l’itinérance. Ils ont, pour beaucoup la foi chrétienne chevillée au cœur et transmise de générations en générations. Si vous entrez dans une caravane, vous y trouverez la croix du Christ et une image de la « Sainte », c’est-à-dire la Vierge Marie.

Les initiatives de la Famille Vincentienne en France

« Les pauvres sont nos seigneurs et nos maitres » disait Saint Vincent. Aujourd’hui, les vincentiens creent des espaces de partage où les plus fragiles retrouvent le goût d’être debout et de partager la confiance par les échanges fraternels vécus dans les diverses structures. Les divers espaces ouvert essaient de répondre à leurs appels.