‘ Laudato Sí ‘. Nos fondateurs et le respect intégral de la Création. Fiche Vincentienne 105

Certes, l’écologie intégrale nous invite à reconnaître la valeur et le prix d’un morceau de pain ou d’un verre d’eau. C’est sans doute élémentaire ! Mais plus que cela, il s’agit de contribuer à une conception renouvelée de la vie des nations ! Si nous voulons sauvegarder notre « maison commune », une solidarité authentique doit aussi être instaurée entre nations plus développées et pays moins avancés économiquement ou socialement. Il est urgent de s’attaquer aux formes structurelles de la pauvreté pour arriver à un juste équilibre écologique.

« Enflammer le coeur des hommes » : Défis et écueils de la Mission ad Gentes aujourd’hui

Le bicentenaire de la Maison-Mère nous offre une excellente occasion de ressaisir un héritage significatif pour l’Église en général et pour la congrégation de la Mission en particulier : celui de la mission ad gentes. Au cours de ces deux siècles, en effet, des centaines et des centaines de lazaristes ont été envoyés à travers le monde, depuis Saint-Lazare. Comme cela m’a été demandé, j’évoquerai mon apostolat dans cette continuité et signalerai par la même occasion certains des défis et écueils de la mission ad gentes aujourd’hui.

Lucien Botovasoa (1908-1947), père de famille, « martyr de la foi et de la charité »

« Roi, tu mourras chrétien ; ce sera très dur pour toi, mais ne crains pas, je serai là à côté de toi et tu seras baptisé » : une prophétie faite au roi malgache Tsimihono par Lucien Botovasoa (1908-1947), père de famille, « martyr de la foi et de la charité » dont le procès diocésain pourrait être clos à la fin de l’année. Il était Tertiaire franciscain.