N’aimons pas en paroles, mais par des actes

« Un pauvre crie ; le Seigneur l’entend » (Ps 33, 7). Depuis toujours, l’Église a compris l’importance de ce cri. Nous avons un grand témoignage dès les premières pages des Actes des Apôtres, où Pierre demande de choisir sept hommes « remplis d’Esprit Saint et de sagesse » (6, 3), afin qu’ils assument le service de l’assistance aux pauvres. C’est certainement l’un des premiers signes par lesquels la communauté chrétienne s’est présentée sur la scène du monde : le service des plus pauvres.

Un Missionnaire comme Pasteur

En octobre 2014, le visiteur me demande de prendre la paroisse Saint Vincent Notre Dame du diocèse d’Air et Dax. Moi, lazariste chilien, c’était un beau cadeau, puisque je serai le pasteur de cette nouvelle paroisse de huit communes et parmi elles le village du Puy, le lieu natal de Saint Vincent de Paul, le lieu du Berceau de Saint Vincent de Paul.

Le charisme entre les mains : une lecture de l’icône

C’est à la faveur d’une récollection prêchée par le Père Luigi Mezzadri, cm, à la communauté de la Curie Généralice à Rome, le dimanche 26 Février 2017, que je découvre non sans grande admiration l’icône du charisme réalisée par l’artiste polonaise Mariola Zajgczowska Bicho à l’occasion de la célébration du quatrième centenaire de la naissance du charisme vincentien. Le fait que cette belle œuvre d’art ait été réalisée par une femme n’est pas quelque chose d’anodin si on prend en compte le rôle et la place des femmes dans le déploiement historique du charisme vincentien dans l’Eglise et dans le monde.

La Congrégation de la Mission présente depuis Saint Vincent dans l’Église de Montauban qui fête ses 700 ans

Cette année, le diocèse de Montauban fait mémoire de son histoire qui s’est ouverte sous le pontificat de Jean XXII, un quercinois qui aura un des plus longs pontificats de l’histoire des papes en Avignon. Homme de caractère fort il sera l’artisan de la réforme de la fiscalité ; un spirituel à qui l’on doit la belle prière « Anima Christi » ; il signera de nombreux motu proprio notamment sur la musique dans la liturgie. C’est lui qui dessinera un nouveau visage des Eglises du Sud-Ouest créant 7 diocèses dont celui de Montauban.