Assemblée Provinciale – Province “Lazariste” de France – Congrégation de la Mission – Villebon-sur-Yvette, 21-27 octobre 2018.

Vendredi 26 octobre : JOUR 5

27 Oct 2018 | actualités | 0 comments

  • (7h30 – 8h15) : Prière des laudes et petit-déjeuner
  • (9H00) : Nous recevons les nouvelles indications pour la journée, de la part du père Jean Landousies, animateur principal. Au cours de la matinée nous allons réécouter les corrections et amendements fait au Projet Provincial en vue de le revisiter et se réapproprier le texte. Même méthode pour le travail accompli jusqu’à maintenant sur les Normes Provinciales. Une question va être abordée et approfondie : la vie et la situation de nos confrères aînés. Les diacres permanents offrent aux membres de l’Assemblée un moment de convivialité.
  • Avant de bien entamer la journée, nous écoutons la lecture du compte-rendu de la journée précédente par Benoît Kitchey, secrétaire adjoint de l’Assemblée pour être corrigé, amendé puis soumis au vote pour approbation.
  • (9h25) : Relecture et révision du nouveau texte du Projet Provincial

 

  • (11h30) : Nous abordons la question des confrères âgés. Le Visiteur Provincial, Christian Mauvais, prend la parole en premier pour ouvrir le débat : c’est une question très importante et vitale pour le bien de nos frères ainés que de leur offrir les meilleures conditions pour bien vivre les vicissitudes de leur âge. – Nous savons que plusieurs confrères sont en EHPAD, en maison de retraite, chez un membre de leur famille, en communauté ou loin d’une communauté. Cet échange nous permettra de prendre une décision pour l’avenir.

 

  • Notre tour de table nous permet d’écouter les points de vue : nous constatons que nous n’avons pas forcement de maisons adaptées quand un handicap survient. Parfois les communautés n’ont pas les moyens d’accompagner convenablement le confrère âgé. – Comment prenons-nous soin de nos frères ainés ? – Nos confrères ainés sont nos richesses, il faut que nous arrivions à les garder dans nos communautés ! – Il y a des communautés où les confrères âgés sont nombreux mais ils vivent loin de la communauté. – Ce n’est pas facile parfois que l’on s’occupe du confrère âgé, parce qu’il a sa vie et il souhaite (parfois) que l’on lui permette une certaine indépendance. – Nous confrères ainés ont besoin d’une présence, d’un accompagnement. – Il peut manquer une étape intermédiaire avant d’aller en EHPAD – Nous affirmons que nos confrères ainés nous aident (les moins âgés) à vivre notre vocation et le charisme. – Il est clair que lorsque la maladie arrive nous ne sommes pas forcements équipés. – Nous devons nous situer et reconnaître que nous, célibataires, avons des manières de vivre et que nous voulons garder notre indépendance – Comment nous préparons-nous et comment préparons-nous les ainés à assumer paisiblement l’arrivée de la retraite, tout en sachant que nous devons abandonner nos missions !

 

  • (12h30) Repas

 

  • (14h30) Nous reprenons le travail de réflexion autour de nos confrères âgés. Une petite commission a été désignée, coordonnée par Jérôme Delsinne, pour élaborer un texte qui sera adopté dans le Guide du Visiteur ou dans le Projet Provincial.

 

  • (15h) Reprise des travaux de révision des Normes Provinciales. Nous abordons la question des biens temporels et la manière d’assurer la gestion.

 

  • (16h15) Reprise de la révision des Normes Provinciales. Nous abordons le point de la « gouvernance » et par la suite la gérance des biens temporaires et les instances de participation de la Province (ex. : Assemblée Provinciale et domestique…)

 

  • (16h50) Nous travaillons le texte proposé sur la réalité de nos confrères ainés, qui sera inclus dans le Projet Provincial dans une nouvelle partie du chapitre IV, Missionnaires ensemble à la suite du Christ, intitulée: D. Les confrères ainés.

 

  • (18h15) Messe La célébration eucharistique a été présidée par le père Jérôme DELSINNE. Il nous offre son l’homélie :

 

“Interpréter et juger”

Les bulletins météorologiques restent les infos les plus suivies dans le monde. Surtout à la télévision avec les miss météo !

Cependant, même avec nos supercalculateurs, nos prévisions restent imprécises au-delà de 8 jours. Et nous allons craindre de plus en plus des épisodes de « chaleur torride » et/ou de « pluies » torrentielles…

Oui, nous savons interpréter « l’aspect de la terre et du ciel », nous savons interpréter les signes avant-coureurs d’un crack boursier, d’une guerre civile, d’une famine, d’une épidémie de choléra, d’une dépendance. Nous avons tous les outils qui se font de plus en plus précis pour analyser, interpréter et prendre des décisions plus ou moins bonnes, justes ou efficaces.

Le rapprochement avec la météorologie nous indique que les signes sont à observer non pas « dans le ciel » mais dans notre monde, dans toutes les réalités humaines désormais, à cause du Christ.

Jésus a souffert de l’endurcissement du cœur de ses contemporains, des autorités locales comme nationales. « Ils avaient des yeux et ils n’ont pas vu. Ils avaient des oreilles et ils n’ont pas entendu… », (Jérémie 5, 21). « Cette génération cherche un signe mais en fait de signe il ne lui sera donné que le signe de Jonas », (Luc 11, 29).

Notre mission consiste aussi à apprendre nous-mêmes à toujours mieux interpréter, c’est-à-dire regarder et écouter, puis à juger plus justement « par nous-mêmes ». Comme Jésus, nous pouvons ensuite nous poser, à notre tour, cette question : pourquoi tant de personnes ne savent pas interpréter les signes des « ces moments-ci » qui sont le prolongement de la charité du Christ ? Savoir interpréter tous ces petits relèvements de personnes qui sont comme autant de petites résurrections au quotidien, pas à pas. Toutes ces petites ou grandes choses qui « s’arrangent » « en chemin ».

Demandons au Christ son Esprit pour bien interpréter ce qui advient et juger ce qui est juste pendant que nous sommes « en chemin ».

 

Lectures de la Messe : Ep 4, 1-6 ; Ps 23 (24), 1-2, 3-4ab, 5-6 ; Lc 12, 54-59

Alexis CERQUERA TRUJILLO, CM – Jérôme DELSINNE 🔸

Alexis CERQUERA

Alexis CERQUERA

Colombien. Né le 13 avril 1969. Ordonné prêtre le 21 mai 2009.
Print Friendly, PDF & Email

Notre mission consiste aussi à apprendre nous-mêmes à toujours mieux interpréter, c’est-à-dire regarder et écouter, puis à juger plus justement « par nous-mêmes ». Comme Jésus, nous pouvons ensuite nous poser, à notre tour, cette question : pourquoi tant de personnes ne savent pas interpréter les signes des « ces moments-ci » qui sont le prolongement de la charité du Christ ? Savoir interpréter tous ces petits relèvements de personnes qui sont comme autant de petites résurrections au quotidien, pas à pas. Toutes ces petites ou grandes choses qui « s’arrangent » « en chemin ».

Jérôme DELSINNE, CM
Explications :

1 – texte