La Congrégation de la Mission dans les montagnes boliviennes

La mission est située dans une montagne aride et froids, elle est au service de 56 communauté sur Mocomoco et 31 à Italaque. Toutes sont dispersées et difficiles d’accès. Dans nombre de ces communautés, les jeunes s’en vont à la recherche d’un avenir seul demeurent les aînés. Seulement le village de Mocomoco et quelques-unes de ses communautés connaissant un retour de population grâce au commerce qui croit ces dernières années.

Construire des communautés de foi est toujours le principal défi pastoral avec les visites des communautés et le travail avec les catéchistes.

Il est fondamental de célébrer l’Eucharistie et de former les personnes pour les sacrements. Le travail pastoral est diversifié : cercles bibliques, cours de préparation aux sacrements, formation de catéchistes, travail pastoral avec les familles, préparation des fêtes, formation des groupes d’enfants et de jeunes. Il y a aussi des programmes qui proposent l’éducation, l’alimentation, la santé et des services sociaux.

Durant sa visite de la mission de El Alto (entre 2600 et 4300 mètres au-dessus de niveau de la mer), les pères Tomaž Mavrič, CM, Supérieur Général et Aarón Gutiérrez, CM, Assistant Général, se sont réunis le 8 mars avec les pères Diego Plá Aranda, CM et Cyrille de Nanteuil, CM missionnaires présents et ensuite avec l’évêque de El Alto, Monseigneur Eugenio Scarpellini. Ils ont célébré l’eucharistie à Italaque avec la communauté en souvenir du P. Francis Pavlic, CM, qui laissa la mission orpheline il y a 13 ans, pour rejoindre celle du ciel. Ensuite, ils se sont réunis avec les équipes pastorales d’Italaque et de Mocomoco pour connaitre davantage le présent de la Mission.

Le vendredi 9, ils ont participé à un atelier pédagogique sur la résilience, capacité qui permet de dépasser les situations de désavantage social, donné par la licenciée Violeta Rodriguez, Directrice du projet d’autopromotion Sayt’asim (“Lève-toi” en aymara), aux 72 professeurs aymaras des trois collèges les plus importants de la paroisse d’Italaque. Ensuite, ils ont visité l’atelier de coupe et de confection de Punama qui fonctionne avec le soutien de cette paroisse, puis ils ont célébré la messe à Ingas. Le Samedi 10, descendant à Huaracamarca, ils ont participé à un cercle biblique à Saphia, avec un groupe engagé dans la réfaction de la maison paroissiale du lieu, ainsi que dans la production de rose longue, et le dimanche 11 ils se sont à nouveau réunis avec les confrères pour penser l’avenir de la mission.

Dans la visite du Supérieur Général de la Mission de El Alto qui compte deux paroisses Saint Michel d’Italaque et Saint Pierre de Mocomoco, il a visité des communatés paroissiales où il a pu goûter l’immense sans de l’accueil des fidèles. Il a visité le projet d’artisanat des femmes. Les serres solaires du projet de sureté alimentaire. Il a inauguré l’école de football athlétique Saint Vincent ou les enfants de l’école de football ont dansé et joué des danses locales.

Le Supérieur Général a vraiment pu connaitre cette mission internationale de El Alto, sa géographie et ses habitants

Cyrille DE NANTEUIL et Diego PLA ARANDA, CM 🔸

Clichés de l’Altiplano

P. Cyrille de Nanteuil CM

Cyrille de Nanteuil, CM

Cyrille de Nanteuil, CM

Print Friendly, PDF & Email

Construire des communautés de foi est toujours le principal défi pastoral avec les visites des communautés et le travail avec les catéchistes.

Explications :

Site Facebook du Père Cyrille de Nanteuil : https://www.facebook.com/cyrille.denanteuil

Article paru sur : https://cmglobal.org/fr/ Traduction : P. Bernard Massarini CM