La famille

Depuis 1984 le Supérieur Général Robert Maloney c.m. a relancé notre marche commune dans les pas de saint Vincent en ouvrant la dynamique de Famille Vincentienne. Cela a permis découvrir que, de par le monde, nous sommes aujourd’hui plus de 200 associations et congrégations à vivre de l’esprit de Vincent. Des femmes et des hommes soucieux de se faire proche des pauvres afin de les aider à se relever et reprendre leur marche dans l’existence ayant été écoutés dans tout leur être…

En France la dynamique s’est cherchée se traduisant par l’organisation de rencontre nationale d’une journée ayant permis aux diverses branches d’exprimer l’originalité de leur service, celle d’un colloque en 2010 pour l’anniversaire de la mort de St Vincent. Dans le même temps, des confrères (pères et confrères) et des sœurs accompagnent en proximité de leurs communautés les équipes, les conférences et les jeunesses mariales au plan local ou diocésain.

En septembre 2015, créant la nouvelle province de France, les pères lazaristes votent leur projet provincial dans sa troisième partie dit :

Depuis  une  vingtaine  d’années,  des  associations  de  laïcs,  des  congrégations  et  des  institutions,  fondées  sur le charisme  de  notre  fondateur  s’associent  davantage  pour  travailler  à  l’évangélisation  et  au  service  des pauvres.  

Nous mettrons tout en œuvre pour que soit constituée une équipe nationale de la Famille Vincentienne. Elle développera une connaissance mutuelle et ouvrira une dynamique commune avec des actions concrètes qui manifesteront le charisme vincentien dans notre société.

Chaque communauté désigne un confrère pour accompagner les diverses réalités de la Famille Vincentienne au niveau local ou diocésain. Les membres de la communauté lui offrent leur collaboration pour que la Famille Vincentienne trouve sa place dans l’Église locale. Nous privilégions la célébration commune les fêtes de la famille vincentienne.

A peine voté, j’ai contacté notre visiteur pour lui demander s’il m’autorisait à regrouper présidents nationaux des principales branches françaises de la famille vincentienne. Une première rencontre s’est tenue à la Maison-Mère en présence des pères lazaristes : moi-même, le visiteur et son assistant, la sœur Decomble pour les Filles de la Charité, Mme de Précourt et sa vice-présidente Mme Witthman, Mme Colson pour la Société Saint Vincent de Paul, Aurélie Madrid pour les JMV, sr Klein pour les sœurs de Strasbourg. Cette première rencontre nous fait exprimer toutes les méconnaissances réciproque et entraine que soient associés le P ; Planchot et Mme Flour de l’Association de la médaille Miraculeuse,  le P. Danjou de l’Archiconfrérie de la Sainte Agonie, le P. Hiss pour la maison du missionnaire et la sœur Roland des sœurs de Jeanne Antide Thouret. Sans pouvoir nous rejoindre parce que trop eu nombreuses les sœurs de Gehtsémani, bien connue des nos frères de Valfleury sont restées en contact sans pouvoir nous rejoindre.

Lors de la deuxième rencontre plusieurs choses se décident : un agenda des manifestations de l’année jubilaire en France (Chatillon, Paris, le Berceau, Gannes, Villepin), le calendrier des saints de la famille vincentienne, une conférence du P. Pedro lors de son passage en France et la réalisation d’une œuvre mémoire : un visage de Mr Vincent fait de visages de nos accueillis.

Lors de la 3ème rencontre nous nous fixons un rythme bisannuel : vers mars et vers octobre et travaillons notre texte charte, nous le votons et élisons notre représentation. Je suis choisi comme coordinateur, Patrick Rabarison-JMV est choisi comme secrétaire, Marie-Pierre Flour-AMM, chargé de communication et  Mme Colson-SSVP, trésorière. Nous ouvrons un compte que chacun honorera annuellement. Est proposé que nos réunions à venir puissent avoir lieu dans nos diverses maisons et la première s’est faite en mars au siège national de la Société Saint Vincent de Paul.

Pour notre première année 2017 c’est au siège national de la SSVP que nous nous retrouvons…un beau climat fraternel pour un travail soutenu qui se traduit par quatre décisions. Nous choisissons d’aller deux par branches de la famille en octobre au symposium de la famille vincentienne, et nait la proposition de deux membres de notre famille de nous héberger.

Pour continuer à constituer l’esprit de corps la SSVP qui réunira une partie de ses accueillis en octobre 2018 propose que nous soyons tous présent à cet évènement pour nous faire connaitre et partager ce moment de convivialité spécial.

Nous continuons en nous proposant d’améliorer l’exposition famille vincentienne en apportant chacun du matériel écrit et audio-visuel contemporain courant 2018. Enfin un échange sur notre ADN vincentien service et spiritualité nous conduit à voir la nécessité de former des laïcs vincentiens capables d’accompagner spirituellement personnellement et les équipes pour cela est envisagé la mise sur pied d’ici deux ans d’une formation à destination des laïcs des charges dans ce cadre.

Le bureau international nous a fait suivre une liste de 25 congrégations dont seules 4 se réclament d’un lien spécifique avec nous, toutes très âgées, à l’exception de celles de l’Union Chrétienne de Saint Chaumond[1] qui souhaite joindre la délégation qui ira au symposium romain et va intégrer la coordination. Pour les trois autres[2], comme le fait déjà le coordinateur chaque mois, à celles déjà membre de la coordination[3] : il leur adressera les actualités de la famille qu’il glane de par le monde.

Nous le voyons un processus est enclenché, il s’agit désormais de mettre en route la seconde partie du projet provincial touchant la mise en mouvement chez nous, de la Famille Vincentienne. Si nous parcourons le texte, nous lisons :

 « Chaque communauté désigne un confrère pour accompagner les diverses réalités de la Famille Vincentienne au niveau local ou diocésain. Les membres de la communauté lui offrent leur collaboration pour que la Famille Vincentienne trouve sa place dans l’Église locale. Nous privilégions la célébration commune les fêtes de la famille vincentienne. »

C’est vous désormais qui avez la parole pour que continue cette dynamique. En proposant un délégué de chacune de vos communautés qui sera en lien avec la coordination, nous complèterons le service qu’assurent les 27 sœurs et pères et frères qui cheminent déjà avec des groupes d’équipières ou de conférenciers. Nous mettrons  ainsi en route ces nouvelles énergies là où nous avons la joie d’avoir aussi en plus des associations vincentiennes en proximité des institutions vincentiennes :  EHPAD, Maisons d’enfants et écoles, collèges et lycées.

Merci de votre collaboration à ce projet qui nous remet sur la voie du renouvellement du charisme légué par Sainte Louise de Marillac et Saint Vincent.

 

Bernard Massarini c.m.

Coordinateur Famille Vincentienne en France

 

 Lisez davantage sur nous : qui nous sommes et pourquoi nous servons!

  • LES BRANCHES de la Famille Vincentienne, aussi bien laïques que religieuses.
  • Qui sommes-nous et que faisons-nous : Notre mission et notre but en tant que famille spirituelle consacrée à l’annonce de l’Evangile parmi les personnes vivant dans la pauvreté.

[1] Union Chrétienne de Saint-Chaumond congrégation d’éducation fondée par Mme Polaillon et Mr Vincent

[2] Sœurs de Notre-Dame de la réconciliation ; Sœurs de la charité d’Evron et Sœurs de la Miséricorde de Sées.

[3] aux F.D.L.C., Sœurs de Jeanne Antide Thouret, à celles de Strasbourg et celles de Gethsémani