400 ans du charisme Vincentien

Chers responsables et membres de la Famille Vincentienne,

Comme il a été annoncé en janvier lors de notre réunion internationale de la Famille Vincentienne à Rome, l’année 2017 marque le 400e anniversairede la naissance du charisme vincentien.

La Commission de la Collaboration de la Famille Vincentienne, après avoir reçu l’approbation du Comité Exécutif de la Famille Vincentienne ainsi qu’un accueil enthousiaste des délégués à Rome, vous présente maintenant l’Initiative Mondiale de notre Famille Vincentienne pour la célébration de cette année.  Une note spéciale aux responsables internationaux: Prière de veiller à ceque le plan de travail de votre branche soit envoyé, avant le 1er octobre2016 au P. Joe Agostino, CM à l’adresse email vfo@famvin.org. Que le Seigneur bénisse tous nos efforts pour accueillir l’étranger parmi nous.

J’étais un étranger et vous m’avez accueilli… 
Une initiative mondiale de la Famille Vincentienne pour célébrer le 400e anniversaire du charisme vincentien en 2017.

En 2017, nous célébrons le 400e anniversaire de la naissance du charismevincentien. C’était en 1617, alors qu’il prêchait dans l’église paroissiale deChâtillon, que Vincent a exhorté sa congrégation à assumer la responsabilitéd’une famille pauvre de la paroisse qui était gravement malade et avait besoin denourriture et de réconfort. La famille a été sauvée grâce à la réponse massive àcet appel à l’action et Vincent a par la suite compris que, pour être efficace, lacharité doit être bien organisée – un événement qui a changé le monde au coursdes 400 dernières années.

Lire la suite

Cette histoire rend également vivante un texte de l’Évangile au cœur de lavocation vincentienne que nous partageons – Matthieu 25, 35 : « J’étais unétranger et vous m’avez accueilli ». En tendant la main et en aidant les étrangersparmi nous, nous démontrons notre solidarité avec cet événement de Châtillon etnotre unité dans notre vocation vincentienne – nous reproduisons l’exemple duBon Samaritain dans notre communauté.

Qui sont les étrangers parmi nous aujourd’hui ? La réponse est tellement variée –les réfugiés fuyant l’oppression et la pauvreté, les personnes déplacées àl’intérieur de leur pays en raison de la guerre civile, les migrants en quête d’unenouvelle vie, les sans-abris, ceux qui affrontent seuls une maladie physique oumentale, ceux qui souffrent de la discrimination peut-être à cause de leur foi oude leur race ou de leur couleur, les personnes solitaires et vulnérables, jeunes etvieux. Beaucoup de ces personnes et de ces problèmes sont déjà des zonesfamilières d’action pour les membres de la Famille Vincentienne à l’échelle mondiale. Cependant, pouvons-nous faire davantage ? Y a-t-il de nouvellespauvretés émergentes auxquelles nous sommes appelés à répondre ?

Pour célébrer le 400e anniversaire de la naissance du charisme vincentien, lesresponsables internationaux de la Famille Vincentienne aimeraient inviter tous lesmembres de la Famille Vincentienne dans le monde entier à examiner commentnous pourrions mieux accueillir les étrangers dans nos communautés en faisantd’eux le centre du 400e anniversaire du charisme vincentien.

L’année d’accueil de l’étranger se déroulera du 1er janvier au 31 décembre 2017.Il sera lancé officiellement par le P. Gregory Gay, Supérieur Général de laCongrégation de la Mission, le 15 mai 2016, en la fête de la Pentecôte.

Cette date est particulièrement importante pour notre Famille Vincentienne. Ellemarque aussi la fin de l’Année de la Collaboration, avec le lancement d’un appelà l’action et une invitation à découvrir des moyens concrets pour rejoindre lesétrangers dans notre milieu. Elle nous relie aussi plus profondément avec l’Egliseuniverselle qui, sous la direction du Pape François, célèbre le Jubilé Extraordinairede la Miséricorde.

A partir du 15 mai 2016, les responsables internationaux de la FamilleVincentienne se chargeront de l’élaboration d’un processus de réflexion et deconsultation avec leur branche particulière de la Famille, dans une étroitecollaboration avec leurs organismes régionaux et nationaux. Ils sont invités à seconcentrer sur les questions suivantes :

  • Qui sont les étrangers parmi nous ?
  • Comment les soutenons-nous actuellement ? 
  • Quels sont les nouveaux besoins qui émergent ?
  • Comment pourrions-nous répondre à ces besoins ?
  • Se pourrait-il que nous soyons les étrangers ayant besoin d’accueil ?

Cette consultation et les idées nouvelles qu’elle suscitera permettra à chaquebranche de la Famille Vincentienne d’élaborer, d’ici octobre 2016, un plan detravail à exécuter en 2017. Ces plans de travail seront ensuite transmis à laCommission de la Collaboration de la Famille Vincentienne qui coordonnera etsoutiendra ces activités à l’échelle mondiale grâce à la production de matériauxde réflexion et de célébration, ainsi que la promotion de l’Année et des activitésréalisées sur le site web famvin.org. La Commission se chargera égalementd’élaborer un rapport final sur les résultats et l’impact de cette initiative d’icimi-2018 afin que nous puissions évaluer le résultat de nos actions à l’échellemondiale.

Lorsque la Famille Vincentienne a des liens étroits sur le terrain, nousencourageons la Famille à collaborer à l’échelle locale, régionale, nationale ouinternationale. Comme Vincent de Paul lui-même l’a reconnu, nous sommesmeilleurs et plus efficaces lorsque nous travaillons ensemble.

Accueillir les étrangers parmi nous doit également être considéré comme uneinvitation à tous ceux qui partagent (ou pourraient être intéressés à) nos valeursvincentiennes, notre mission ou notre spiritualité. Les personnes que nousservons actuellement sont aussi capables d’accueillir des étrangers que nous – sinous les invitons à le faire. Cela ne dépend pas de la puissance ou de la richesseou de la hiérarchie. C’est une occasion pour tous et pour chacun de faire partie denotre famille et de participer à nos célébrations au cours de l’année.

G. Gregory Gay, C.M. Supérieur général 🔸

Actualités du quadri-centenaire