Camp d’été Nea Michaniona 2017

THESSALONIQUE – GRECE

Le camp de Michaniona est le temps fort de la catéchèse de la paroisse de Salonique, et depuis quelques années il réunit un grand nombre d’enfants, jeunes et adultes. Cette année encore la maison de Michaniona a ouvert large ses portes à 37 enfants, puis une quinzaine de jeunes et adultes qui avaient pour tâche de s’occuper du bon déroulement du camp dans ses moindres détails. Les jeunes avait chacun à charge un groupe d’enfants, quelques personnes s’occupaient de la cuisine, du ménage ou de faire les chauffeurs pour les amener chaque jour à la plage et tout cela sous la bonne direction du Père Agapit

Encore une fois la maison a fait le plein du 17 au 25 juin, car c’est le maximum de personnes qu’elle pouvait accueillir, c’est-à-dire, environ 50 personnes plus quelques-unes qui devaient se loger ailleurs et venir pendant la journée.

Le but de ce camp est de permettre à beaucoup d’enfants d’apprendre à vivre le temps d’une semaine avec d’autres dans le respect, l’ordre et le partage, de prier, de jouer etc. C’est pour eux un temps de vacances mais bien plus que cela.

Le thème de cet été pour la catéchèse c’était Saint Vincent et aussi la découverte des multiples visages et charismes de la Famille Vincentienne. Chaque jour était bien organisé selon un programme très équilibré pour permettre à chacun de s’épanouir. Le programme commençait avec la messe, juste un peu après le réveil, sur la grande terrasse de la maison, à l’ombre des vignes et à la brise légère du matin. Suivait ensuite le petit déjeuner, après quoi les enfants devaient ranger leur lit et leur chambre avant de se préparer pour partir à la plage. Nous revenions de la plage peu avant le déjeuner. Après le déjeuner toute la maison se plongeait dans le silence pour permettre à ceux qui le voulaient de faire la sieste ou de prendre un temps de repos. La catéchèse avait lieu chaque après-midi pendant une heure, pendant laquelle les enfants avaient la possibilité de voir un film, des diaporamas ou écouter quelques personnes leur parle du thème de l’année. C’était parfois difficile parce que le matériel en grec fait défaut et que souvent nous avons utilisé du matériel en anglais, espagnol ou français qui nécessite d’être traduit mais c’était faisable. Après le temps de catéchèse, place était laissée aux jeux : foot, ping-pong, jeux en équipes, danses etc. Souvent ces jeux suivaient même après le diner, et autour de dix heures du soir, l’appel au repos de la nuit était donné par les jeunes qui avaient chacun pour charge de veiller au silence et s’assurer que tous les enfants dorment, avant de prendre eux-mêmes du repos.

Nous avons reçu aussi la visite de tous les pères lazaristes de Salonique, qui sont venus avec Mgr. Spiteris pour célébrer l’eucharistie, passer le temps d’une journée dans le camp, partager et parler avec les enfants.

Nous sommes heureux de la bonne réussite du camp encore cette année grâce à l’aide de beaucoup de personnes et nous espérons y retourner l’année d’après. Mais la maison ne se vide pas, elle reste ouverte pendant tout l’été à des personnes et des familles avec peu de moyens économiques, pour leur permettre de passer quand même un temps de vacances et de repos à la mer malgré la crise et le manque d’argent de beaucoup.

Maximilien ANDREI, CM 🔸

Le but de ce camp est de permettre à beaucoup d’enfants d’apprendre à vivre le temps d’une semaine avec d’autres dans le respect, l’ordre et le partage, de prier, de jouer etc. C’est pour eux un temps de vacances mais bien plus que cela.

Contacts :

Pères Lazaristes

Frangon, 19

54625 Thessaloniki

@ : lazaristes@the.forthnet.gr

http://cathenoria-thes.org