Rencontre des supérieurs de communauté de la Province de France

Durand l’année scolaire 2016-2017, le père  Christian Mauvais, Visiteur de la Province de France, a organisé des rencontres de formation pour les supérieurs de communauté. Dès l’abord, les trois rencontres ont permis une meilleure cohésion entre confrères, permettant à la fois de se rendre compte que l’on est pas isolé face aux défis et difficultés inhérentes à la fonction.

Cependant, la formation donnée par Mme Paule Zellitch, visait à nous donner des moyens pour progresser personnellement et avec les confrères de nos communautés. En particulier, pourquoi et comment essayer de mettre en œuvre un projet. Un projet qui, lui-même, s’inscrit dans le projet provincial. On pourrait résumer le tout en trois grandes étapes. La première rencontre a permis de déterminer l’état des lieux, nos capacités et aussi une forme de motivation pour essayer de « nous mettre en route » par rapport au Projet Provincial.

La deuxième rencontre, nous avons présenté où en était chacune de nos maisons. Et l’on a choisi de travailler sur le projet d’accueil de jour de personnes à la rue, à la Maison-Mère à Paris, en voyant les aspect matériels, mais aussi comment travailler la recherche de fonds pour pouvoir mettre en œuvre le projet.

Enfin la troisième rencontre qui avait lieu au mois d’avril a permis de faire un premier bilan de nos échanges, nos attentes, mais aussi de nous présenter en exemple un projet diocésain qui avait abouti à la dynamisation pastorale d’un lieu de culte.

Ce qu’il faut sans doute retenir de nos échanges, outre leur aspect très positif, c’est le besoin (que nous avons exprimé) d’avoir le même type de rencontre avec l’ensemble de tous les confrères et non pas uniquement des supérieurs. En effet, nous avons pointé la difficulté de faire remonter dans nos communautés ce qui avait été, non seulement dit, mais vécu. Il nous semblait donc important de pouvoir élargir à l’ensemble des confrères, afin que tous puissent bénéficier d’interventions de qualité et qui permettrait, sans doute, de faire naître une volonté de porter ensemble les grandes options d’actions provinciales.

En tout cas, chacun ressent l’importance de ces rencontres, qui permettent de s’exprimer très librement en étant assuré de l’écoute respectueuse de chaque participant. Moyen pour nous d’extérioriser les problèmes rencontrés grâce à un soutien fraternel. Alors, oui, une belle expérience… à continuer !

Bertrand PONSARD, CM 🔸